L’accessibilité pose le principe d’un « accès à tout pour tous ». Mais qu’en est-il pour les personnes handicapées mentales ? Comment prendre en compte les difficultés liées à la nature de leur handicap et leur permettre d’accéder à une véritable citoyenneté ?

Pour les personnes en situation de handicap mental, l’accessibilité est la possibilité d’accéder à la compréhension de leur environnement, de pouvoir s’y repérer et de s’y déplacer facilement. Leur rendre accessible la société et favoriser leur intégration, c’est réduire les difficultés liées à leur déficience intellectuelle, en adaptant l’environnement, en favorisant leur participation et en leur permettant d’exprimer pleinement leurs capacités.
Pour y parvenir, il faut prendre en compte la spécificité de leurs handicaps, et mettre en place des aides adaptées. Cela implique une évolution profonde de notre société pour réellement s’ouvrir à cette différence en prenant le temps de mieux comprendre le handicap mental. Cela nécessite une implication de tous, car tout le monde peut jouer un rôle, à son échelle : professeurs des écoles, personnels d’accueil, chefs d’entreprise, simple citoyen… nous pouvons tous agir pour rendre notre société plus accessible aux personnes handicapées mentales.

En 2010, l’UNAPEI a publié un Manifeste pour une société accessible aux personnes handicapées mentales. Ces revendications restent toujours d’actualité (télécharger le Manifeste ; télécharger le Manifeste en version « facile à lire et à comprendre »

Plus d’infos sur l’accessibilité

En savoir plus sur le handicap mental.

Plus d’infos sur l’accessibilité

Que faut-il faire ?

Ce que les personnes handicapées mentales demandent, c’est accéder à tout ce qui est disponible pour chaque citoyen : l’information ; la santé et les soins ; l’éducation, la scolarisation, la formation ; le travail et l’emploi ; la mobilité (déplacements, transports) ; le logement ; les loisirs et les sports ; la culture… Pour y parvenir, des aménagements sont à prévoir, mais c’est souvent une question de bon sens et de volonté. Partout en France, en 2010, des initiatives ont démontré qu’il est possible d’agir si l’on s’en donne les moyens.

Agissez avec l’association proche de chez-vous

Le symbole de l’accessibilité pour les personnes handicapées mentales

Le pictogramme S3A L’Unapei a créé un pictogramme pour permettre aux personnes handicapées mentales de repérer facilement les lieux qui leur proposent un accueil ou des prestations adaptés. Il est destiné à être apposé sur des guichets, des lieux de passage, des produits ou des documents. Symbole d’accueil, d’accompagnement et d’accessibilité, le pictogramme S3A, s’installe progressivement dans notre environnement quotidien. L’Unapei et ses associations développent, avec divers partenaires, de nombreuses actions. L’objectif est que ces applications concrètes se développent et qu’une prise de conscience collective s’opère. L’intégration des personnes handicapées mentales doit être plus qu’un symbole.
Plus d’infos sur ce symbole